Tourisme dentaire et remboursement

Tourisme dentaire hongrie

Tourisme dentaire et remboursement

De nombreux Français profitent de vacances à l’étranger pour se faire soigner, voire implanter une ou plusieurs dents à des prix plus avantageux qu’en France. En rentrant, peuvent-ils faire jouer leur assurances santé ?

 Cela fait des années que les offres de tourisme dentaire se multiplient à l’intérieur de l’Union Européenne (Espagne, Hongrie, Tchéquie, Roumanie), comme à l’extérieur (Maroc). Le développement de plateformes spécialisées sur Internet facilite beaucoup la consultation des offres et les demandes de devis. Cependant, lorsque vous envisagez ce type d’interventions, il est indispensable de prendre en compte les questions d’assurance.

Tourisme dentaire : de quoi parle-t-on ?

Le tourisme dentaire consiste à profiter d’un séjour à l’étranger pour se faire poser une couronne, une prothèse, un implant ou un bridge, à des prix bien plus avantageux qu’en France. Le plus souvent, le séjour comprend le transport aller-retour, l’hébergement et bien-sûr les soins dans une clinique dentaire locale. Pour établir le devis, la clinique demande en général une radio panoramique effectuée en France dans un centre de radiologie. Le remboursement par l’Assurance maladie
Lorsque le pays choisi est membre de l’Espace Économique Européen (Union européenne + Norvège, Liechtenstein et Islande), tout patient européen peut s’y faire soigner et profiter de l’assurance maladie locale. Si vous préférez profiter de l’assurance maladie française, en rentrant, il faudra compléter un formulaire spécifique, joindre les radios et les factures fournies par la clinique.

Le remboursement par la mutuelle
Les mutuelles françaises appliquent en général les mêmes règles de prise en charge que l’Assurance maladie. En revanche, concernant le montant des remboursements, tout dépend de ce que prévoit chaque contrat. Si vous avez la chance d’avoir une mutuelle qui rembourse bien les soins dentaires, appelez-là avant de partir pour faire confirmer formellement les modalités de prise en charge de ces frais.

Bon à savoir
Lorsque le pays n’est pas membre de l’Espace Économique Européen, il n’y a aucune prise en charge possible.

Source – Le Figaro http://www.lefigaro.fr/services/bien-s-assurer/2017/06/29/06016-20170629ARTWWW00245-le-tourisme-dentaire.php

Leave a Comment